Les genres du cinéma (2e édition)

Les genres du cinéma (2e édition)

Raphaëlle Moine

Language: French

Pages: 238

ISBN: 2:00366555

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub


Le genre, notion centrale dans la production cinématographique, suscite de nombreuses interrogations. Comment le définir et le reconnaître ? Quelles fonctions remplit-il dans les processus de production et de réception des films ? Comment s’inscrit-il dans l’histoire du cinéma ? 

Pour y répondre, ce livre propose une réflexion conjointe sur la notion elle-même, sur les principaux genres et sur les « gestes génériques » qui consistent à nommer, reconnaître ou exploiter des genres cinématographiques. 

Cette synthèse des théories et des analyses portant sur les usages de la notion de genre au cinéma, est illustrée de nombreux exemples empruntés aussi bien à la filmographie hollywoodienne classique (western, comédie musicale, mélodrame, film noir, etc.) qu’au cinéma de genre contemporain, aux cinémas européens ou asiatiques. 

Intégrant les dernières recherches dans le domaine, cette nouvelle édition s’adresse aussi bien aux chercheurs qu’aux étudiants en cinéma, qui se doivent de maîtriser cette notion. 

Raphaëlle MOINE est professeure d’études cinématographiques à l’Université de Paris 10 Nanterre. Elle a récemment publié Remakes : les films français à Hollywood (CNRS Éditions, 2007).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1995, p 177-193. MUSSER Charles, � The Travel Genre in 1903-1904 : Moving Toward Fictional Narratives �, Iris, vol 2, n° 1, � Archives, document, fiction. Le cinéma avant 1907 �, Paris/Iowa City, 1984, p. 47-59. PINEL Vincent, Louis Lumière, inventeur et cinéaste, Paris, Nathan, � Synopsis �, 1994. Cinéma hollywoodien ALLEN Robert C. & GOMERY Douglas, Faire l’histoire du cinéma. Les modèles théoriques, Paris, Nathan, � Fac cinéma �, 1993 [1985]. ALLOWAY Lawrence, Violent America : The Movies

contemporain, état des lieux, sous la direction de Jean-Pierre Esquenazi, Paris, L'Harmattan, � Champs Visuels �, 2004, p. 167-178. VINCENDEAU Ginette, GAUTEUR Claude, Jean Gabin, anatomie d’un mythe, Paris, Nathan, 1993 ; Nouveau Monde Éditions, 2007. Autres cinématographies nationales BINH N.T & PILARD Philippe (dir), Typiquement british. Le cinéma britannique, Paris, Centre-Pompidou, 2000. BORDWELL David, Planet Hong Kong : Popular Cinema and the Art of Entertainment, Cambridge, Mass. et

influence prépondérante sur les théories des genres littéraires du XXe siècle et qui est le plus manifestement téléologique, est celui proposé par Hegel dans son Esthétique1. Dans ce système clos, à la fois essentialiste et historiciste, les distinctions entre les arts (architecture, peinture, sculpture, musique et poésie) et entre les trois formes d’art (symbolique, classique et romantique) correspondent à des distinctions historiques. À l’historicité empirique qui rend compte de la succession

1950 l’appartenance d’un film hollywoodien au mélodrame et qui rejoint ainsi dans une même fonction expressive la musique. Dans un contexte de concurrence avec la télévision qui pousse Hollywood à avoir de plus en plus souvent recours à la couleur et au grand écran, à une période où la présence de la couleur est encore un trait signifiant, celle-ci � accentue les caractéristiques spectaculaires, donc mélodramatiques, des films, alors que le noir et blanc, s’harmonisant avec l’atmosphère grave du

l’Ouest. Le western italien nie ainsi les mythes propres au western (la loi, la civilisation, la frontière), même si la référence au modèle américain est visible avec la caricature de certains motifs conventionnels, l’emploi d’acteurs américains, l’utilisation ludique mais non dénuée d’une certaine fascination pour le cinéma hollywoodien de pseudonymes américains (Sergio Leone/Bob Robertson) ou la pratique de la parodie : la longue attente des tueurs à la gare d’Il était une fois dans l’Ouest

Download sample

Download

Related posts